Il faut à présent que je vous explique comment est né mon personnage, la belle Alice dont vous voyez la photo... La Alice qui, depuis un an et demi, alimente ce blog et vous fait partager ses sentiments, son évolution, ses aventures...

Cela remonte à très loin, à la genèse du roman de Franck.
Plusieurs points ont fait que, progressivement, je me suis mise à exister.

Tout d'abord, Franck avait la volonté profonde de garder une trace de la genèse de ce roman. A partir de quand il avait eu l'idée de Fractures, ses recherches, ses rencontres au CHR de Lille, le début de l'écriture... Un blog était un excellent moyen de garder une trace écrite, rigoureuse, datée de l'évolution de cette histoire. Franck m'a raconté avoir en tête des traces de moins en moins précises de ses tous premiers romans, car il n'avait pas pris soin de conserver, d'archiver, d'ordonner ses différentes notes, à l'époque... Ainsi, au moins, Fractures laissera derrière lui une empreinte... On pourra revenir ici dans dix ans et se dire : "Ah oui, c'est ainsi que cela s'est passé"...

Plutôt que de rédiger le Blog lui-même, Franck s'est dit : "Mais pourquoi pas allier cela avec l'histoire même de Fractures ? Faire que l'histoire existe, en dehors du roman ?" C'est alors que sa rencontre avec moi est née. Moi, Alice, héroïne de son roman, allait prendre en main l'écriture de ce blog. J'allais vous raconter nos rencontres, réflexions, interrogations...

Puis, progressivement, moi Alice, ai pris chair, de plus en plus. J'ai eu envie de vivre, de sortir du simple cadre de mes rencontres avec Franck, d'avoir des loisirs, un métier, des passions. Alors, je me suis prise au jeu. J'ai appris à nager, à cuisiner, j'ai rencontré des gens, et suis même tombée amoureuse (d'Alain, vous le savez) ! Qui l'aurait cru, voilà un an et demi ? Je crois que comme n'importe quel personnage de roman, j'ai échappé aux mains de mon propre créateur... Et je mène à présent ma petite vie... Elle me plait...

Franck me le dit souvent : une histoire n'est pas juste un livre, c'est un tout. Un avant, un pendant, un après. Franck ne veut pas se détacher de cette histoire, qui l'a marqué, qui l'habite encore. Alors, continuer à me faire vivre, c'est prolonger le rêve, c'est poursuivre l'aventure, aller le plus loin possible... C'est aussi, peut-être, rapprocher un auteur de ses lecteurs. En tous cas, moi, je n'ai pas envie de partir. Pas comme ça...

Alice, c'est ce blog, les photos, les dessins, une vie sur Facebook et sur des forums, ce sont des dessins de son enfance, et c'est beaucoup, beaucoup de temps passé à écrire, ici, à réfléchir...

Je sais que certains d'entre vous, mes lecteurs, sont venus ici, se sont investis, m'ont accordé des messages de sympathie. Je les ai tous lus, et les en remercie infiniment. Je pense qu'il y a eu une petite vague de déception au moment de l'annonce de ma "non existence", mais je vous garantis que j'existe, tout au moins dans la tête de mon auteur... Il n'y a pas eu "arnaque" ou volonté de nuire. Franck veut être original dans ses histoires, et autour de ses histoires, c'est ainsi. L'imaginaire est un tout...

N'y aurait-il pas, là, une forme de dédoublement de personnalité chez mon créateur ?

Seul l'avenir nous le dira...