J-3. Voici qu'arrive le bout de la ligne droite, la sortie du roman de Franck approche, et l'angoisse monte un peu, je dois l'avouer. On parle beaucoup de ça à la jardinerie. Le problème avec le roman, si je peux parler ainsi, c'est que des gens qui ne connaissent pas mon passé vont y avoir  accès. Savoir ce qui se cache là-dedans, au fond de mon esprit. A l'origine, avec mon psychiatre, quand nous avons discuté  de porter mon histoire en roman, je savais tout ça, et je me disais "tant mieux, au moins les gens sauront". Mais maintenant qu ça approche, ça me fait bizarre. J'imaine ceux qui liront le livre et ne me diront rien, ceux qui me féliciteront, m'encourageront, ceux qui me plaindront secrètement. Les voisins, les commerces, tous les gens que je rencontre et qui me connaissent.
Comment savoir ?
J'espère passer une meilleure nuit que la nuit dernière mais franchement, je ne sais pas si ça va s'arranger.