Voilà, avec "Fractures", une partie de ma vie passée offerte aux gens. Ceux que je connais, les autres, que je ne connais pas. C'est dingue comme les choses ont vite changé à la jardinerie. Des personnes à qui je n'avais jamais réellement parlé, juste bonjour/au revoir, sont venues me voir pour sympathiser et discuter, poser des tas et des tas de questions sur le livre, la véracité des informations à l'intérieur, la différence entre la fiction et la réalité. La question qui revient la plus souvent est : "mais est-ce que ça s'est vraiment passé comme ça, votre vie?" J'essaie d'y répondre, de faire la part des choses, mais ce n'est pas évident. Ce qui est sur, c'est que le regard des gens a changé à mon égard. En bien, il me semble, mais j'espère de tout coeur que derrière ne se cache pas un sentiment de pitié, par rapport à mon passé douloureux. Je veux que les gens me prennent telle que je suis aujourd'hui, avec mes qualités, mes défauts, ma personnalité.
Alain a un peu de mal en ce moment avec ce qui se passe autour de moi. Il est réservé et n'aime pas partager ce qui est personnel. Pour lui, et aussi pour moi. Il aimerait bien me protéger de tout ça, m'éloigner pour qu'on se retrouve rien qu'à deux, je dirais presque dans l'anonymat.

Demain paraîtra un article important dans le journal Libération, ce fameux article pour lequel je suis montée avec Franck sur Paris. Je pense qu'après, les choses ne seront plus tout à fait pareilles...

On en cause bientôt.